Basurama est un collectif se dédiant à la recherche, à la production et à la gestion culturelle depuis 2001. Son domaine d’étude et d’action est centré autour des processus productifs, de la génération de déchets que ceux-là entraînent et de ses possibilités créatives.

Né à l’École d’Architecture de Madrid, Basurama a progressivement évolué en adoptant des nouvelles formes depuis ses origines. Il prétend étudier des phénomènes inhérents à la production massive de déchets réels et virtuels dans la société de consommation, en fournissant de nouvelles perceptions génératrices de pensées et d’attitudes. Il détecte les interstices dans les processus de consommation qui, non seulement interrogent notre façon d’exploiter les ressources, mais aussi notre façon de penser, de travailler, de percevoir la réalité.
Basurama s’applique à trouver les résidus là où ils ne sont pas facilement décelables et à les étudier sous toutes leurs formes. Basurama s’est progressivement transformé en une entité pluridisciplinaire qui développe simultanément des activités diverses mais avec une approche commune : conférences, concerts, projections, concours et publications. Le but est aussi d’établir une plate-forme où entrent en contact, collaborent et travaillent ensemble, des acteurs du réseau social avec des savoirs-faire en principe éloignés mais des interêts communs. Basurama, dont le siège est à Madrid, a réalisé des projets à Bruxelles, San Sébastien, São Paulo, Linz, Caracas, Palma de Majorque, La Corée, Mexico, Saint Domingue, Buenos Aire et Lima.